Accueil » Les fournitures idéales pour faire un macramé mural

Les fournitures idéales pour faire un macramé mural

cours vidéo macramé

Les fournitures pour bien débuter en macramé sont vraiment très simples et faciles à se procurer. Dans le cours vidéo “Ma déco bohème en macramé”, Élise vous apprend à réaliser pas-à-pas un macramé mural et vous donne toutes les clés pour que vous puissiez aller ensuite plus loin dans le design et la création de vos propres réalisations.

Bien sûr, la question obligée quand on commence un projet en macramé est : quel type de fil dois-je utiliser ? Ce choix dépendra de :

  • La taille de votre projet : pour un hamac, vous aurez évidemment besoin de fils plus épais que pour un porte-clés ;
  • La tenue que vous cherchez : plutôt souple ou rigide, rustique ou délicate ;
  • Et de l’utilisation du macramé : ce sera une balançoire, qui supportera un peu de poids, ou un macramé mural décoratif ?

L’important pour gagner en autonomie au moment de pratiquer le macramé, c’est de connaître les différents types de fils et de cordes qui existent. Vous pourrez ainsi choisir et adapter vos fournitures en fonction du style, du budget et du type de macramé que vous avez envie de réaliser. Décortiquons ensemble les fournitures pour macramé !

Les différents types de fil pour macramé

Une fois que vous avez précisé votre projet, voici les différents types de fil de macramé qui existent et leurs principales caractéristiques :

  • Les fils coton : ce sont les plus utilisés (et de loin !). C’est une matière peu coûteuse qui propose une large gamme de coloris. Il existe trois types de cordes de coton :
    – les tressées ;
    – les torsadées, plus faciles à effilocher que les premières ;
    – ou les peignées (indispensables pour un rendu effiloché dense).
  • Le sisal : fibre végétale brillante issue de la plante Agave sisalana. Très résistante.
  • Le jute : fibre naturelle très solide issue de l’écorce de la plante du même nom. Elle donne un aspect assez rustique aux projets.
  • Le raphia : fibre naturelle issue des feuilles d’un palmier, qui a tendance à être cassante. Si vous tenez vraiment à l’utiliser pour vos projets, préférez sa version synthétique, surtout si vous débutez.
  • Le chanvre : fibre naturelle issue de la plante à longue tige du même nom, communément cultivée pour de multiples usages (textile, cosmétiques, alimentation, huiles, cordages…).

Pour compléter sur les cotons, les cordelettes torsadées les plus couramment utilisées sont celles de 3 mm et de 5 mm. Pour les peignées simple brin, en revanche, on va facilement jusqu’au 8 ou 10 mm. Les cotons peignés étant plus souples et moins denses, on peut prendre un diamètre plus large que pour les cotons torsadés. Ces derniers seront déjà assez imposants en 5 mm.

Le kit idéal pour réaliser un macramé mural

Pour réaliser un macramé mural (qui peut servir de tête de lit par exemple) comme celui qu’Élise vous montre dans son cours, le kit idéal est composé de :

  • Cordelettes de deux types :
    – En coton torsadé de 3 mm d’épaisseur ;
    – En coton peigné de 5 mm d’épaisseur ;
  • Une baguette de 80 à 100 cm de longueur. Vous pouvez utiliser une baguette achetée en grande surface de bricolage, un manche à balai en bois décapé et recoupé à la bonne longueur, une branche trouvée dans la forêt… ;
  • Un peigne pour effilocher les extrémités des cordes (ou mieux encore une brosse à poils de chien) ;
  • Du ruban adhésif, très utile pour maintenir les brins par groupes ou fixer les extrémités de ceux-ci pour ne pas qu’ils s’effilochent ;
  • Un portant à vêtements, le support parfait pour travailler. S’il est réglable en hauteur, c’est encore mieux !
  • Une perle en bois, qui servira à agrémenter votre réalisation et une grosse aiguille à tissage.
fils pour suspension en macramé

Bien sûr, vous êtes libre d’improviser sur cette base en changeant les couleurs, les accessoires décoratifs ou en enrichissant votre kit de tout outil ou dispositif qui vous est utile ! Les mots d’ordre sont imagination et créativité !

En ce qui concerne les longueurs de fils nécessaires, elle les indique de manière plus précise au début de chaque réalisation. Mais pour vous donner une idée, pour les réalisations de ce cours (exercices préparatoires et projet de tenture murale), elle a utilisé environ :

  • 5 bobines (100 m chacune) de coton torsadé de 3 mm ;
  • Le tiers d’une petite bobine (25 m) de coton peigné de 5 mm.

Vous avez d’autres questions concernant les fournitures pour le macramé ? On vous écoute ! Et on espère que vos mains s’amuseront à tisser des beaux projets avec ce cours 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En publiant un commentaire, vous disposez de droits sur la gestion de vos données personnelles et notamment : un droit d’accès, un droit de rectification, un droit d’effacement ou d’oubli, un droit d’opposition au traitement des données, un droit de retirer votre consentement. Pour plus de détail, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles.